apply-inscirption

Concerts IMEP

Les concerts de saison que nous organisons sont l’occasion de découvrir nos meilleures formations présentant leur travail au sein d’un répertoire varié, et de passer une bonne soirée. C’est aussi l’opportunité pour les étudiants, anciens et nouveaux, de se rencontrer, de partager, et d’échanger musicalement entre eux. Les professeurs de l’ IMEP ne sont généralement pas loin et sont heureux de pouvoir échanger avec les étudiants dans un contexte différent de celui des cours. Nos concerts IMEP donnent vie à de beaux moments de musique, de fête et de convivialité à ne pas manquer!

Grand concert de fin d’année avec ensembles et Big Band

Dimanche 5 juin 2016 au Studio de l’Ermitage 8 rue de l’ermitage 75020 PARIS Tél : 01 44 62 02 86

Les étudiants de 5ème année dirigeront leurs arrangements assortis de quelques reprises avec le Big Band de l’IMEP Paris College of Music

En 1ere partie vous pourrez découvrir trois ensembles de 5ème année

Direction musicale Ensembles : Rick Margitza, Tony Saba, Bernard Vidal

Johann Beaudufe – guitare,  Jeremy Quentin – guitare, Paul Oxby – contrebasse, Gabriel Lopez – batterie
Thomas Nivert – guitare, Eyal Naim – piano, Felix Bussienne – basse, Leopold Godart – batterie
Robin Nitram – guitare, Bastien Legros – guitare, Camille Molinos – guitare ,Eric Delblond – basse, Camille Dupeyron – batterie
Tommy Lasnier – guitare, Edgar Meunier – guitare, Elliot Langlois – basse, Jordan Caron – batterie

 

Programme du Big Band

1ère partie

The Chicken (Alfred James Ellis) transcription-arrangement François Fichu

Birdland (Wether Report), arrangé par George Dessaux

“Weather Report est un groupe que j’ai découvert très tôt dans mon initiation au jazz, notamment à travers le célèbre bassiste Jaco Pastorius. Leurs compositions mêlant des mélodies simples, à des  grooves nerveux m’ont toujours  énormément plu et beaucoup influencé. Le morceau Birdland, sorti sur l’album “Heavy Weather” en 1977, est un des premiers morceaux que j’ai entendu de ce groupe mythique et je n’arrive toujours pas à m’en lasser ! “

Retour vers le Futur (Alan Silvestri), arrangé par Camille Molinos

” Il est intéressant de voir comment trois notes peuvent être utilisées et développées en musique, c’est ce qu’à réussi à faire avec brio Alan Silvestri pour la bande originale du film retour vers le futur, un des films qui m’a le plus marqué durant mon enfance. La tâche n’était vraiment pas évidente puisqu’en effet ce thème est déjà arrangé. Comme le morceau original est interprété par un orchestre symphonique, j’ai du faire une réduction pour le big band. Ce morceau a donc été un bon challenge pour moi”

Tempo de Amor / Mas que Nada (Vinicius de Moraes, Baden Powell, George Ben); meddley arrangé par Lorenzo Liuzzi

“Je suis tombé amoureux très jeune de la musique brésilienne, avant même de connaître le jazz, comme d’un univers plein de couleurs et poésie, de rythme et énergie qui viennent de la terre, et de saudade, l’aigre-douce mélancolie de vivre et d’aimer que nous appelons le blues. Pendant ces années d’école, en passant par le jazz, qui en est cousin, j’ai retrouvé cette musique qui a toujours été la pour moi, et j’ai voulu la faire vivre, cette fois-ci en tant que musicien.”

Punjab (Joe Henderson) arrangé par Oscar Richardson

« cette composition (à mes yeux) rassemble les ingrédients fondamentaux du jazz : un zeste de Bop, 1 litre de modernité harmonique, 10kg de swing et la possibilité de déguster en petite formation ou en Big Band (à consommer sans modération)» 

Carmen (Georges Bizet), arrangé par Eric Delblond

« J’ai eu la chance il y a quelques années de cela, de chanter en choral «  l’amour est un oiseau rebelle » , magnifique thème issu du 1er acte de l’opéra « Carmen » de Georges Bizet. Cette mélodie, que nous avons été nombreux à fredonner un jour, m’est revenue à l’esprit il y a peu. La curiosité, l’exploration de l’inconnu sont pour moi dans la vie, comme dans la musique de vrais stimulateurs. Je suis ainsi parti en prospection d’une réinterprétation de cet air populaire classique, en un arrangement pour big band jazz. »

Lady Madonna (Arr. Julien Droz-Vincent )

« Les Beatles font partie de mes racines. Ce sont les premières mélodies que j’ai apprises à fredonner. Clôturer mes 5 ans à l’IMEP avec cet arrangement de « Lady Madonna » est autant un retour aux sources qu’un témoignage de mon évolution en tant que musicien et arrangeur. Mon choix s’est porté sur ce titre en particulier pour son thème simple et son riff central, accrocheur, qui permet une relecture swing au service du Big Band»

Beat It (Michael Jackson), arrangé par Alexandre Sacleux
“Depuis le début j’ai conçu ce projet comme la conclusion de mon temps à L’IMEP , l’avant et après capturés dans un morceau. C’est pourquoi j’ai voulu regrouper mes racines musicales , mes influences et  mes acquis pendant 5 ans d’aventure dans ce projet final . Quoi de mieux qu’ un morceau aussi mythique que Beat it revisité dans un style latin et arrangé pour Big Band ?”

2ème partie

Avenue C (Buck Clayton) version Count Basie orchestra, enregistrée en mai 1945

Hold Tight (paroles et musique Brandow, Robinson et De Sylva), tel qu’enregistré par les Andrews Sisters avec le Jimmy Dorsey Orchestra en novembre 1938

Isn’t She Lovely (Stevie Wonder), arrangé par Iantra Razanamaehfa

« La musique motown et ses dérivés m’a toujours bercé depuis longtemps. Les tous premiers artistes internationaux que j’ai connu était Michael Jackson, Whitney Houston et Stevie Wonder. Isn’t she lovely est un des morceaux les plus connus de Stevie Wonder, un titre universel. Je propose ici un arrangement qui réunit le jazz et le rythme le plus populaire de Madagascar : le Salegy. Ca sera le tout premier salegy arrangé et joué par un orchestre complet de bigband. Retour aux sources et au roots! »

Starless (Comp. John Wetton, King Crimson), arrangé par Bastien Legros

“La première fois que j’ai entendu King Crimson, ce fut avec l’album In the « Court of the Crimson King ». Ce son unique eut sur moi un impact immédiat, je n’avais alors jamais entendu une musique aussi ambiguë, entre joie et peine, tantôt triomphante puis plaintive. Cette atmosphère musicale était pour moi une révélation. Si j’ai choisi Starless (originellement Starless and Bible Black, de l’album éponyme), c’est parce que, à mon sens, ce morceau représente tout à fait cette ambiguïté. Cet arrangement pour Big Band a été pour moi l’occasion d’essayer de nouvelles couleurs, tout en gardant cette atmosphère si particulière.”

Money (Roger Waters), arrangé par Robin Nitram

« Cet arrangement Big Band est l’aboutissement de cinq années d’études du jazz bebop au jazz moderne. Mon choix s’est donc porté sur Money (Roger Waters), ce qui m’a inspiré un arrangement assez inédit entre modernité et tradition. Bonne écoute. »

Whole lotta love (Led Zepplin), arrangé par Johann Beaudufe

« Retour aux sources pour ce projet de fin d’étude. Hommage à un groupe culte dont la musique est toujours dans un recoin de ma tête, Led Zeppelin. Quand au morceaux, un riff simple mais ravageur qui puise sa source et sa simplicité dans la plus grande tradition du blues. Par défi et par curiosité j’ai donc essayé de mêler ces éléments à la puissance et la richesse du Big band grâce à mes diverses influences et de créer un pont entre deux styles de musique que j’affectionne tout particulièrement, le hard rock et le jazz. »

Musiciens

Saxophones : Philippe Hilfiker, Martin Tedeschi, Iantra Razanamahefa, Antoine Lebouc, Jérôme Paoletti

Trompettes : Philippe Larrere, Jean-Marie Barrere, Denis Jusseaume, Rémi Roux-Probel, Axel Touron

Trombones : Ramon Fossati, François Fichu, Guy Von Gaudecker, Olivier Llugani

Section rythmique : Lorenzo Liuzzi (piano), Alex Sacleux (guitare), George Dessaux (basse), Gustav Gyrst (batterie)

Chant : avec le Big Band sur « Hold Tight » : Alfya Magdeeva, Emilie Forbin, Clara Barry. sur Beat it : Johanne Vik, sur le Meddley Tempo de Amor / Mas que Nada : Sara Longo

Autres invités : Eric Delblond, (basse sur Birdland), Radoniaina Rakotorahalahy (Batterie sur Isn’t She Lovely)

Direction artistique et musicale : François Fichu, Phil Hilfiker, Sylvain Bellegarde

Un concert IMEP 

Concert IMEP ensembles du Cycle pro au Sunside

 

Dimanche 12 juin à partir de 20h

 

 

 

 

 

 

 

.

Concert IMEP Cycle libre au Café Universel

 

Lundi 13 juin à partir de 20h

 

 

 

 

 

 

 

.

Concert IMEP Cycle libre à l’Entrepôt

 

Mardi 14 juin à partir de 20h

 

 

 

 

 

 

 

.

Share This