apply-inscirption

François Chanvallon n’a cessé de bâtir son nom sur la scène jazz comme l’une des futures voix de la guitare jazz moderne.
Il  utilise la musique comme un moyen de couvrir des sujets qui lui tiennent à cœur, tels que le réchauffement climatique, le racisme…

Sa carrière musicale a commencé sur la scène parisienne du métal avec ses groupes Adastrae et Promethean. Avec le premier album d’Adastrae, Vice Versa, François Chanvallon a utilisé la puissance, la lourdeur et la rugosité du métal pour sensibiliser les gens aux problèmes de société, tels que l’exclusion avec la chanson “The Fall” et le racisme avec “Our Hope, Our dream”. 

François Chanvallon voit dans le Jazz l’occasion parfaite d’exprimer d’autres aspects de sa vision artistique. Utilisant l’ouverture et la liberté de ce style, il couvre des sujets liés à la nature et à la paix. 

Profondément ancré dans la tradition du jazz, il compose actuellement son premier album en tant que chef de groupe. Pour ce premier disque, il cherche des moyens de combiner ses expériences métal précédentes avec son style jazz pour créer quelque chose d’éclectique et de nouveau.

François Chanvallon a fait partie de l’IMEP avant de recevoir une bourse du Berklee College of Music pour suivre ses études aux Etats Unis avec grand succès.   

Le prestigieux concours Herbie Hancock qui s’appelait autrefois le concours Thelonious Monk a livré les noms des 12 musiciens sélectionnés qui seront en lice ans la catégorie guitare cette année. Parmi eux François Chanvallon.

 

Dans cette mini interview, François Chanvallon, ancien étudiant à l’IMEP, puis diplômé de Berklee College of Music, témoigne. Il nous parle de son parcours et donne quelques conseils à tous ceux qui entreprennent des études musicales.

Share This