apply-inscirption

Figure historique de l’IMEP • Paris College of Music, François Fichu prend sa retraite à compter d’octobre 2020.

 

Co-fondateur, directeur et professeur de l’école, François Fichu est un pilier de l’IMEP • Paris College of Music. A l’initiative de sa création, avec Peter Giron, Bernard Vidal, Phil Hilfiker et plus tard Guy von Gaudecker, il n’a eu de cesse de continuer à participer à son développement et son évolution.

Homme de musique accompli, professeur respecté et apprécié de ses étudiants et de ses collègues, François Fichu quitte son activité professionnelle avec un sentiment d’accomplissement personnel et le souhait de voir l’IMEP continuer le déploiement d’une offre de formation artistique exclusive, originale et de haut niveau.

Retour sur son parcours.

 

L’instrumentiste : Après des études de guitare classique et jazz, François Fichu s’est professionnalisé dans la musique au début des années 80 en tant que guitariste dans des formations de styles très différents. Il y fait de nombreuses rencontres musicales (par exemple, Manuel et Patricio Villaroel, Larry Schneider, François Méchali, Peter Giron, Ted Hawke, Pierre “Tiboum Guignon”, Patrice Caratini, Jean-Michel Davis, Tony Ballester, Bertrand Auger, Alain Debiossat (Sixun), Bobby Rangell, Ron Meza, Claude Terranova, Jean Gobinet,… ou encore Una Ramos, flûtiste argentin avec lequel il participera à plusieurs albums et tournées en France et à l’étranger.

Tout ceci lui a permis d’acquérir une expérience plutôt éclectique de l’instrument, tant en technique traditionnelle, que jazz et aussi fusion, avec une recherche sur l’aspect harmonique et mélodique, mais aussi sur les sons de l’instrument. Avec le temps, il a eu l’occasion de pratiquer la trompette, puis du trombone dont il joue encore actuellement.

Le compositeur-arrangeur : Parallèlement au jeu instrumental, il étudie avec intensité l’écriture, l’arrangement et l’orchestration et achève sa formation auprès d’Ivan Jullien, ce qui lui vaudra un premier prix au Diplôme Supérieur de Composition et Arrangement du CIM. Son goût prononcé pour la composition l’amène, entre autre album pour son Tentet François Fichu Jazz Gang (primé par FIP), à écrire des créations sur mesure pour big bands, orchestres d’harmonie, et même batterie fanfare, le tout sur commande d’organismes culturels tels que des Adiam et l’Ariam Ile de France.

Certaines de ses partitions sont archivées à la médiathèque de la Cité de la Musique. Il a écrit notamment une variation jazz en trois mouvements inspirée du Concerto d’Aranjuez pour big band et orchestre d’harmonie qui fera l’objet d’un album en 2003. Il est primé au concours international Ellington Composer en 2013. Il a réalisé également des productions home studio sur demande, dans des styles très variés, ainsi que quelques pièces pour ensemble vocal a capella 

Le chercheur : François s’intéresse aussi à beaucoup d’autres domaines que la musique. Au-delà d’une vie familiale bien remplie, il a pratiqué notamment l’Aïkido durant près de 10 ans, (1er Dan), ainsi que le Qi Gong, et la méditation, ce qui lui a permis de vivre une approche approfondie de la connaissance de soi et de la relation aux autres. Il est en quête permanente de sens et de profondeur dans ce qu’il vit, pratique et crée.

Le professeur : La pratique de l’enseignement est pour François Fichu, un choix sans compromis et clairement assumé. Sans jamais rien imposer, il investit son savoir avec discrétion dans une recherche novatrice en matière de pédagogie musicale, un domaine qu’il considère comme un art à part entière, « art » qu’il pratique depuis 1984 à travers l’enseignement et la création de contenus. Au total, François Fichu a enseigné à plus de 3000 étudiants en musique. 

L’IMEP • Paris College of Music constitue son activité pédagogique la plus aboutie, avec sa participation à l’élaboration d’une structure s’apparentant à une « micro société » qui ne se contente pas de dispenser du savoir dans les salles de cours, mais d’aider chaque étudiant à révéler son propre potentiel, par le biais d’un partage musical et social croisé entre professeurs, élèves et intervenants. L’ensemble de ces interactions immersives vécues au sein de l’école génère un feedback en direction de chaque étudiant, qui lui permet de s’auto-définir peu à peu au contact des autres, et de se trouver en tant qu’artiste, porteur d’un projet permettant en final, d’envisager une perspective réaliste de carrière dans le musique.

Ses projets sont maintenant de retourner à une création musicale personnelle, des projets d’ouvrages traitant de la musique et de son approche, une recherche spirituelle personnelle, et, bien entendu, continuer à collaborer ponctuellement avec l’IMEP.

Tous les professeurs, ainsi que les élèves et toute l’équipe de l’IMEP lui souhaitons le meilleur pour la suite et tenons une dernière fois à le remercier très chaleureusement pour toutes ces belles années passées à l’IMEP.

Share This